Les Bateliers/arts décoratifs

Les Bateliers/arts décoratifs
Exposition "Maison de famille"

Expo "Contemplation fragile: Idée d'Eden" novembre 2019 - janvier 2020



En cette fin d’année, trois institutions namuroises s’associent pour proposer une exposition sous forme de parcours entre trois lieux emblématiques et patrimoniaux au cœur de la ville en fête. Il s’agit du TreM.a – Musée des Arts anciens, de l’église Saint-Loup et du pôle muséal Les Bateliers. Du 30 novembre au 19 janvier , « Contemplation Fragile » sera déclinée en trois thèmes : « Enroulements » au TreM.a, « Cires habillées » à l’Eglise Saint-Loup et « Idée d’Eden » aux Bateliers / Arts décoratifs. Au cœur de cette grande exposition de fin d’année, la collection « Trésors de Ferveur » de Chalon-sur- Saône rassemble des objets de piété à usage domestique, réalisés le plus souvent par des religieuses mais parfois aussi par des artisans, du 17e siècle jusqu’à la Révolution, puis au 19e siècle.

Contexte

Ce partenariat culturel entre et autour de la Province et la  de Ville n ’est pas une première, les deux ayant déjà eu l’occasion de collaborer à plusieurs reprises sur des projets, avec un succès grandissant : les Journées des Métiers d’art en 2016 et 2017, les expositions « Fleurs » en 2018 et « Eclats du verre » durant l’été dernier. Après les Métiers d’art et le Musée Rops, c’est avec les Amis de Saint-Loup que les musées des arts anciens et des arts décoratifs s’associent. Le thème porte cette fois sur des ouvrages méconnus, oubliés car moins coutumiers mais aussi en grande partie disparus du fait de l’extrême fragilité de leurs matériaux et de la grande diversité de ceux-ci (ce qui rend leur conservation complexe) : des boîtes reliquaires réalisées entre le 17e et le 19e siècle

L'ASBL Trésors de Ferveur

Cette triple exposition permettra donc aux visiteurs et visiteuses de percevoir une préoccupation singulière de la vie à l’époque : assurer le salut de son âme, à travers une pratique quotidienne, la dévotion populaire par l’acquisition de boîtes reliquaires.
 
En 1997, l’association « Trésors de Ferveur » est créée à Chalon-surSaône à l’initiative d’un passionné, Thierry Pinette. Elle a pour objectif de collectionner et sauver ces témoins du passé. Elle est aujourd’hui propriétaire de plus de 300 objets et gère une collection privée de plus de 7000 œuvres. En ce temps de fêtes, c’est un échantillon composé de ses plus belles pièces que l’association prête à Namur  !
Pour un cadeau original, les catalogues des collections, publiés par l’association, seront d’ailleurs en vente à l’accueil de chaque exposition ! 

Les Bateliers/arts décoratifs
"Idée d'Eden"

Le temps des fêtes de fin d’année, le premier étage de l’Hôtel de Groesbeeck-de Croix se pare de féérie et vous convie dans une idée d’Eden ! Paradis, déserts, paysages merveilleux habités de personnages et d’animaux en verre filé, mais aussi corbeilles de fruits, cornes d’abondance, profusion de fleurs confectionnées en papiers roulés, tant de scènes, patiemment réalisées par des nonnes du 18e siècle, incarneront l’esprit de Noël dans une ambiance festive et chaleureuse.
 
Le choix du Musée des Arts décoratifs s’est porté sur les boîtes-reliquaires aux décors essentiellement floraux. Ceux-ci se marient avec les toiles peintes de murs, les ornements de cette demeure aristocratique du 18e siècle, ou encore sont en dialogue avec le parterre en tapisserie du jardin d’inspiration française.
 
Cet ancien hôtel de maître des comtes de Groesbeeck et des marquis de Croix, classé Patrimoine exceptionnel de Wallonie, devenu musée lors de son rachat par la Ville de Namur en 1935, a su conserver au fil des siècles toute son authenticité d’antan.  L’ étage de l’immeuble, dont la distribution des pièces reflète l’importance croissante de l’intimité dans la vie quotidienne (appartements privés), se prête parfaitement au contexte de dévotion populaire privée, de recueillement intérieur qu’expriment les  objets exposés.
Si le musée n’est actuellement pas  ouvert dans son intégralité pour cause de restauration, l’exposition offre  l’ occasion de (re)découvrir ces  espaces et plus particulièrement l’étage du corps central, exceptionnellement  ouvert au public.
 
Les reliquaires ont fait l’objet d’une scénographie sur mesure, mis en  valeur parmi des objets des  collections de la Ville de Namur, des Amis de l’Hôtel de Groesbeeck-de Croix et de la Société archéologique, en cohérence avec la période de fin d’année et toutes les images d’Epinal qu’elle véhicule (le rassemblement en famille autour du sapin, l’émerveillement, le merveilleux, le monde de l’enfance avec la St Nicolas,…).  Cette ambiance complètera celle de l’exposition « Alexandre de Belgique, dans l’intimité d’un Prince » présentée en parallèle au rez-de-chaussée.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire